Paves en terre cuiteDecimA Olive

Fiches techniques

Description de la couleur
Gris clair
Finition

Vieilli, Non-Sablé

Dimensions de fabrication (L xlxh)
ca. 212x51x104 mm (LxLxH) sur demande pour projets > 2000 m
Quantité / m² avec un joint traditionnel
89
Dimension 2
ca. 212x69x104 mm (LxLxH) sur demande pour projets > 2000 m
Quantité / m² avec un joint traditionnel
66

Mise en oeuvre

Construction d'une pavement en pavés en terre cuite

En quoi consiste un pavage de qualité ?

 

1. pavés en terre cuite jointoyés
2. couche de pose
3. fondation et éventuelle sous fondation
4. bordure
5. contrebutage
6. éventuel géotextile
7. sol

Préparation du sol

À quoi devez-vous faire attention avant de commencer à poser des pavés ?

Tous les sols meubles doivent être enlevés afin de commencer les travaux sur un sol ferme et suffisamment perméable.
En fonction du sous-sol, un géotextile non tissé doit être appliqué pour empêcher la remontée de matériaux fins dans la couche de fondation. C'est particulièrement recommandé lorsque le sol est argileux ou limoneux.


Comment assurer un drainage régulier ?

Une pente minimale de 1 à 2 % est recommandée. L'eau doit toujours s'écouler en s'éloignant du bâtiment. Si l'eau est recueillie par un caniveau (à fente), celui-ci doit être nettoyé soigneusement au moins une fois par an pour maintenir un drainage correct.


Une sous-fondation est-elle nécessaire ?

Une sous-fondation peut être posée en fonction de la stabilité, de la qualité et de la densité du sol. L'épaisseur excavée de sol meuble peut être comblée par un empierrement. Les travaux de fondation proprement dits s’appuieront ainsi sur une sous-fondation solide et perméable afin d'éviter tout affaissement ultérieur.

 

 

Un contrebutage pour un revêtement durable

Comment une contrebutage maintient-elle les pavés en terre cuite en place?

 

Le revêtement doit être protégé de tout décalage au moyen d’un contrebutage. Les bordures sont placées avant la pose de la fondation.

Les bordures peuvent consister en de simples assises sur chant (rangées de pavés en terre cuite perpendiculaires à la surface de pose) soutenues par du sable-ciment pour les terrasses et les sentiers, ou encore en des éléments linéaires préfabriqués en béton pour les allées et les parkings. D'autres matériaux linéaires peuvent également servir, mais la bordure doit toujours être soutenue adéquatement par du sable-ciment.

Outre la bordure, il est conseillé de prévoir une ou deux rangées de panneresses, surtout pour les appareillages en diagonale, de sorte que les pièces de raccord sciées ne soient jamais directement en contact avec le contrebutage.

Laissez durcir le contrebutage avant de poser la fondation.

 

 
 

Une bonne fondation offre une capacité portante et peut supporter des charges de traffic

Quelle fondation prévoir?

 

L'épaisseur et le matériau de la fondation dépendent de la charge prévue.

20-25 cm d’empierrement appliqué en 2 couches et compacté, ou une épaisseur de 15 cm de sable-ciment avec 150-200 kg de ciment/m³ de sable suffiront dans la plupart des applications. Pour la fondation en empierrement, par exemple, utilisez une couche inférieure de granulométrie 8/20 ou 8/32 et une couche supérieure de granulométrie 2/8. Une mise en oeuvre avec fondation en empierrement est perméable à l'eau.

Pour la construction d'allées de jardin sans charge de trafic, on pourra se contenter d'une épaisseur de fondation de min. 10 cm.

 
 

Couche de pose ou lit de pose pour un pavage uniforme.

De quels matériaux peut être constituée une couche de pose pour pavés en terre cuite ?

 

La couche de pose peut se composer d'un type de sable pur (de préférence un matériau dur ou tranchant tel que du sable broyé ou concassé) ou de sable-ciment, de préférence préparé en petites quantités sur place. Une couche de pose en sable-ciment est toujours associée à une fondation du même matériau. Le sable-ciment doit toujours être travaillé lorsqu'il est frais. Un géotextile est recommandé lors de l'application d'une couche de pose de granulométrie fine en combinaison avec une fondation de granulométrie grossière.

Nous conseillons toujours d'utiliser des compositions à teneur limitée en chaux et en sel pour éviter l'efflorescence sur les pavés, surtout dans les zones couvertes, où le nettoyage naturel des matériaux est impossible.

 

Nivellement du lit de pose 

Avant la pose des pavés, le lit de pose doit être répartie uniformément et égalisé à l'aide d'une règle. Le lit de pose n’est compacté que fois les pavés placés. L'épaisseur du lit de pose, après compactage par damage, est d'environ 30 mm.

 

Pose des pavés

Comment obtenir le meilleur résultat avec des pavés en terre cuite?

 

Tracé du pavage

Il est conseillé de définir avec précision au préalable la surface à couvrir de façon à pouvoir réaliser la finition des bords avec des pavés entiers. Pour définir l’alignement, disposez les pavés en terre cuite effectivement livrés sur le chantier. Prélevez des pavés d'au moins 5 paquets en les prenant en diagonale dans différentes couches du haut, du milieu et du bas de la palette.

 

Mélanger plusieurs paquets

Les pavés en terre cuite sont un produit naturel qui peut présenter de légères différences de couleur et de dimensions. Pour obtenir une belle nuance de couleur, les pavés seront systématiquement prélevés en diagonale de 5 paquets différents et bien mélangés lors de la mise en oeuvre.

Poser les pavés

Les pavés en terre cuite sont placés librement les uns contre les autres avec un joint minimum (2 à 3 mm) par la méthode du click & drop. En tapant d'abord les pavés ensemble puis en les abaissant sur la couche de pavage, l'épaisseur correcte du joint est automatiquement atteinte et la couche de pavage reste intacte. Si nécessaire, un joint légèrement plus large peut être utilisé de temps en temps afin de maintenir l'appareillage souhaités. Il est fortement déconseillé de presser les pavés les uns contre les autres afin d'éviter d'endommager les bords.

Les pavés sont posés sur chant avec le côté sablé toujours contre le côté non sablé. Les pavés tambourinés seront toujours placés avec le côté le moins endommagé vers le haut.

 

Respecter l’appareillage

Afin de respecter l’appareillage prévu, utilisez une corde à intervalles réguliers. Avant de procéder à l’ensablement, il est possible de rectifier l’alignement là où cela est nécessaire au moyen d’une fine bêche ou baguette.

 
 

Scier les pavés

Lors de la mise en place de l’appareillage, des travaux de meulage sont requis pour scier les pièces d’ajustement. Le remplissage avec des pièces d’ajustement est effectué en fin de pose des pavés. Utilisez pour cela les pavés les moins stables dimensionnellement. Il faut éviter de poser des pièces plus petites que 1/3 de pavé dans le cas d’un appareillage aléatoire et de 1/4 de pavé dans le cas d’un appareillage en épi ou en chevrons. Les pièces trop petites sont non seulement visuellement gênantes mais aussi moins solides.

 
 

Ensablement et damage

Comment finir le pavement avant l'utilisation?

 

Premier ensablement

Avant d’utiliser la plaque vibrante sur le revêtement, les pavés auront déjà été recouverts d’une couche de sable de jointoiement, par ex. de porphyre, de basalte ou du Rhin. La granulométrie optimale pour le sable de jointoiement est 1/2 mm. Si l'on utilise un sable d'une granulométrie plus fine de 0-2 mm, la part de fines doit être limitée à 10% de particules < 0,063 mm. Ce sable sera introduit entre les pavés jusqu'à ce que ceux-ci soient stables et serrés de sorte qu'ils ne puissent plus être pressés l'un contre l'autre avec la plaque vibrante.

 
 

Damage et remplissage avec du sable concassé

Le damage se faire avec une semelle en caoutchouc sous la plaque vibrante pour éviter d'endommager les pavés. Les pavés qui seraient malgré tout endommagés sont remplacés immédiatement et toute inégalité est réparée. Le damage d’un pavage se fait toujours des bords vers le centre.

 

 
 

Après le damage, il convient d'étaler à nouveau du sable (porphyre sec/basalte 1-2 mm) sur toute la surface et de brosser. Si nécessaire en utilisant à plusieurs reprises une plaque vibrante plus légère pour permettre que le remplissage du joint descende graduellement entre les pavés et y prenne sa place définitive. Ce processus doit être répété jusqu'à ce que les joints soient complètement remplis pour que plus aucun pavé ne puisse bouger ou se détacher et provoquer une déformation dans l’appareillage.

Un dernier ensablement, avant de remplir les joints les plus fins, peut être réalisé avec un sable fin neutre. Le joint doit être complètement rempli jusqu'en haut.

 

Mise en service

Ce n’est que quand les pavés sont parfaitement fixes et les joints complètement remplis que le pavage est prêt à l’emploi.
Il est recommandé de contrôler le remplissage des joints au cours des premières semaines et de les remplir à nouveau si nécessaire.

Le jointoiement avec un mortier de jointoiement

Comment jointoyer des pavés en terre cuite avec un mortier de jointoiement ?

 

Le jointoiement des pavés en terre cuite est une technique pour laquelle on utilise un mortier de jointoiement lié au ciment. Ce type de mortier n’est pas perméable à l’eau et ne nécessite pratiquement aucun entretien. Il existe plusieurs possibilités : mortiers fabriqués soi-même avec du sable, du ciment et un agent d’adhérence, mortiers préfabriqués en sacs ou mortiers modifiés fournis avec malaxeur par une centrale à béton. Il existe différents types de mortiers de jointoiement selon la couleur de joint souhaitée, la charge prévue et l’épaisseur du joint.

Des conseils détaillés peuvent être obtenus auprès du fournisseur de mortier.

Un mortier lié au ciment est appliqué sur une fondation en béton maigre liée au ciment ou une couche de pose de sable-ciment. Les pavés en terre cuite sont généralement posés avec un joint d’une largeur de 5 à 10 mm pour une résistance suffisante.

Pour un bon drainage, on recommande une pente d’au moins 2 %. 

Espaces publics

En quoi consiste un pavage publique?

 

Les pavés en terre cuite sont idéaux pour l'aménagement de places publiques, de rues et de chemins piétonniers. La structure est la suivante :


1. Pavés en terre cuite jointoyés
2. Couche de pose
3. Fondation
4. Sous-fondation
5. Caniveau / Filet d’eau
6. Bordure
7. Fondation et contrebutage
8. Géotextile
9. Fond de coffre

 

Entretien des pavés en terre cuite

Quelle est la meilleure façon d'entretenir les pavés en terre cuite ?

 

Les revêtements en pavés en terre cuite sont très durables et nécessitent très peu d'entretien. Un balayage et un nettoyage réguliers avec de l'eau, une composition diluée d'eau de Javel (10 à 15%) et une brosse à récurer sont généralement suffisants. Le remplissage du joint est ensuite contrôlé et réparé si nécessaire.

De par leur exceptionnelle dureté, les pavés en terre cuite peuvent également être nettoyés au jet d'eau sans risque de perte de couleur et de texture, si nécessaire en ajoutant des produits de nettoyage respectueux de l'environnement. Gardez une distance suffisante et évitez un jet ponctuel sur des pavés en terre cuite sablés. Les pavés en terre cuite sont résistants à la plupart des produits de nettoyage chimiques.


Le remplissage des joints doit être vérifié après le nettoyage et réparé si nécessaire.

Ce site Web utilise des cookies et des scripts pour optimiser au maximum votre expérience de navigation.


Accepter uniquement les cookies sélectionnés | Effacer